Derniere mise a jour : lundi 16 janvier 2006 à 22:02:45

Trait après trait, forme après forme, volume après volume, De superposition en superposition Le regard illumine les visages
Témoigner de l'accord sublime La vérité du corps, la puissance de l'âme Comme pour éclairer la vie d'une lumière plus intense

Se laisser absorber par chaque détail de la toile Au moment même
où juste après s'être entre-tués Dieux et démons s'accordent et font
jaillir Un souffle plastique De leurs couteaux S'égarer derrière les visages, à côté, autour, Puis suivre les sillons laissés Comme on pleure
Comme la peinture pleure Par les déchirures de l'âme

Anne Marie MERCADANTE Déclare qu'elle peint comme elle souffre, comme elle aime Comme elle danse Autant de couleurs Autant d'émotion Et si ses visages semblent regarder Vers d'autres que  nous-mêmes, Sa peinture elle fixe sous nos masques.


André MERCADANTE
(extrait du livret du salon 1995/1996
du centre international de sejour a Paris)

Contactez moi pour travail sur commande
Portrait d'après photos, decors, reproduction
E-MAIL annemarie.mercadante@free.fr

Contactez L'artiste

Surprenante démarche dans une inconscience contrôlée, ajustage parfait des couleurs et des formes... Art auréolé d'une pointe de lucidité lumière. Expression libre dirigée vers un univers "hors normes" des obligations structurales de la construction, défiant les lois fondamentales. Guerrière au couteau, MERCADANTE vole dans un romantisme puissant camouflé par de grands vertiges au milieu d'une synthèse harmonieuse colorée, auréolée, d'une pointe de naïveté. Un "personnage" magique et "attachant" à découvrir au cœur d'une parfaite harmonie des couleurs et des formes afin de créer une vaste symphonie juste pour une part de rêve l'instant de visiter "ses œuvres". Le parcours de son atelier représente un grand voyage parmi quelques toiles où l'on se sent "bien vivre", le temps d'une exposition.

Jacques BOUE (extrait du livret du salon 1995/1996 du centre international de séjour a Paris)