Le thérapeute se doit de mettre en place un environnement sécurisant  dans le plus grand respect de la confidentialité de la personne.

L'
engagement de la qualité des soins s'oriente dans un respect mutuel entre le thérapeute et la personne qui reçoit le massage.

Le travail proposé n'est pas un acte médical et ne peut en aucun cas remplacer l'avis d'un médecin si cela s'avère nécessaire.

Les massages s'adressent à une clientèle exclusivement féminine.

Une résolution sur la reconnaissance et le statut des médecines non conventionnelles a été adoptée au Parlement Européen.
Parmi ces médecines : l'homéopathie, l'acupuncture, l'ostéopathie et le
shiatsu.